URL de spécification du gadget introuvable
               Partager 

    

https://www.facebook.com/Haitiluttecontreimpunite
Actualités
Français   Créole   Anglais   Espagnol  
La lutte contre l'impunité en Haïti ne peut dépendre uniquement de quelques uns, 
la participation de tous est importante.  SOUTENEZ LE PROJET EN FAISANT UN DON.
                Votre voix compte, votre don compte !
.

23ème anniversaire du coup d’État de 1991 sur fond de grave crise politique


Le leader de Lavalas en difficulté

Ce mardi 30 septembre 2014 ramène le 23ème anniversaire du sanglant coup d’État militaire du 30 septembre 1991 contre le président constitutionnellement élu d’alors, Jean-Bertrand Aristide.

Cet anniversaire s’inscrit dans un nouveau cadre de crise politique avec l’impasse dans laquelle se trouvent les élections et le risque d’un vide institutionnel avec l’éventuel départ des membres de la 49ème Législature le second lundi de janvier 2015.

Ce 30 septembre coïncide par ailleurs avec l’initiative conjointe de l’OEA et du gouvernement Martelly/Lamothe de rétablir l’armée à travers une série d’ateliers destinés à élaborer un Livre blanc de la défense et de la sécurité nationale.

Alors que le parti d’Aristide, Fanmi Lavalas, commémore régulièrement l’anniversaire du coup d’État de 1991, il est particulièrement préoccupé cette année par la situation de son leader poursuivi par le juge Lamarre Bélizaire dans le cadre d’un dossier de corruption et de trafic de drogue. Un mandat d’amener a été décerné contre l’ancien président. Des policiers ont été déployés aux abords de sa résidence le week-end écoulé. Ce qui a fait monter la tension dans le camp de ses partisans.

Un des proches de M. Aristide, l’ancien commissionnaire divisionnaire de police Jean Anthony Nazaire, a été arrêté dans le cadre du même dossier brandi contre le leader Lavalas.

L’opposition élargie a annoncé une manifestation ce mardi à Petit-Goâve après une première tenue samedi dernier au Cap-Haïtien qui avait réuni plusieurs milliers de personnes. Ces manifestations visent la tenue d’élections générales anticipées, la fin des persécutions politiques et la libération des prisonniers politiques, selon Me André Michel, un dirigeant de l’opposition. [jmd/RK]



Source : Radio Kiskeya









  

Mois précédent


20 ans après, les assassins du père Jean-Marie Vincent courent toujours. 28 août

Août 1964, Jérémie se souvient et commémore

L'Ambassade du Canada en Haïti salue la mémoire des victimes des Vêpres jérémiennes

Cliquer ICI