URL de spécification du gadget introuvable
               Partager 

    

https://www.facebook.com/Haitiluttecontreimpunite
Actualités
Français   Créole   Anglais   Espagnol  
La lutte contre l'impunité en Haïti ne peut dépendre uniquement de quelques uns, 
la participation de tous est importante.  SOUTENEZ LE PROJET EN FAISANT UN DON.
                Votre voix compte, votre don compte !
.

Les préoccupations et recommandations
du Comité des droits de l’homme de l’Onu

Dans son dernier rapport sur la situation des droits civils et politiques en Haïti, le Comité des droits de l’homme (Cdh) de l’Organisation des Nations Unies (Onu) se dit préoccupé et invite l’administration haïtienne à appliquer certaines recommandations.

Haïti a présenté au Cdh un rapport préliminaire sur la situation du respect des droits civils et politiques dans le pays, lors de la 112e session à Genève, organisée du 2 au 30 octobre 2014.

La présentation de l’État haïtien a été doublée d’un autre rapport des organisations de défense des droits humains.

De la lenteur des procès dans l’affaire de Jean-Claude Duvalier, la non garantie du droit à la vie, la violence faite aux femmes, la discrimination axée sur l’orientation sexuelle, l’intimidation contre des défenseurs de droits humains et des journalistes, et le retard dans l’organisation d’élections législatives et municipales, sont autant de manquements que relève le Cdh.

Tenant compte des données rapportées, le Cdh presse les autorités d’adopter des mesures pour organiser les élections législatives et municipales, d’assurer le suivi sur le dossier de Duvalier et de conduire, devant la justice, les membres du régime duvaliériste.

L’adoption de mesures pour protéger les journalistes et les défenseurs des droits humains, et la conduite d’enquête sur les policiers, qui font des abus de pouvoir au détriment des citoyens, font partie des recommandations avancées par le Comité.

Ce sont des recommandations que les autorités haïtiennes devraient considérer et appliquer dans l’intervalle d’une année.

Le Comité des droits humains de l’Onu estime, toutefois, que la présentation, par l’État haïtien, d’un rapport initial manifeste un effort consenti pour appliquer le pacte.

P-au-P, 07 nov. 2014

Source : AlterPresse

 Y aura t-il justice pour Daniel Dorsinvil et son épouse ?

P-au-P, 07 nov. 2014 -- Le secrétariat exécutif de la Plateforme des organisations haïtiennes de défense des droits humains (Pohdh), s’inquiète de la lenteur de l’enquête sur l’assassinat de l’ancien coordonateur de l’organisation, Daniel Dorsinvil, et de son épouse Girldy Larêche, le samedi 8 février 2014.

La Plateforme se dit « inquiète » , ce 7 novembre, de constater qu’après 9 mois « aucun résultat préliminaire » ne soit disponible sur l’éventuel assassin.

Dorsinvil et sa conjointe se déplaçaient à pied au Canapé Vert (quartier Bois Patate, secteur est de la capitale) quand des hommes à motocyclette les ont braqués et abattus froidement.

Les premières informations disponibles et jusqu’à date valides ont laissé comprendre que le couple revenait de la banque.

Le secrétaire exécutif de la plateforme, Antonal Mortimé, critique les considérations des autorités gouvernementales, qui veulent « faire passer cet assassinat pour un acte lié à l’insécurité généralisée » que vit le pays.

La Pohdh rappelle aux autorités qu’il n’est pas « normal » que des citoyennes et des citoyens meurent de balles ou d’autres armes.

Les autorités policières ont annoncé fin février avoir arrêté cinq présumés coupables dans le cadre du meurtre des Dorsinvil. Ces arrestations n’ont toutefois pas réussi à satisfaire la famille et les proches des victimes, sceptiques quant à la marche de la justice.

Source : AlterPresse 

<  

La blogosphère
http://www.haitiluttecontre-impunite.org/

http://www.haitiluttecontre-impunite.org/pages/donate




http://www.haitiluttecontre-impunite.org/pages/contact Contact







Mois Précédent
Décès de Jean-Claude Duvalier, controverse autour de ses funérailles
Cliquer ICI